Glossaire

Si vous êtes nouveau dans la couture ou la couture, vous pouvez rencontrer un certain nombre de termes sur Ma surjeteuse qui peuvent vous sembler un peu flous.

Dans cette optique, nous vous présentons ce glossaire qui vous permettra de comprendre la signification des termes les plus importants spécifiques aux couturiers ou à la couture en général.

Boucleur :

Habituellement deux dans la surjeteuse. Les boucles sont des pièces internes d’une surjeteuse qui créent les boucles nécessaires pour créer les points sélectionnés.

Ce sont des pièces essentielles pour la formation des chaînes qui composeront le point. Leur réglage est toujours délicat et s’effectue souvent avec une précision d’un demi-millimètre. La qualité des pinces est directement liée à la qualité des points réalisés

Chainette :

Petite chaîne de fils formée par l’emboîtement des fils de la surjeteuse.

Il est visible au début et à la fin des travaux lorsque la machine fonctionne à vide (sans poussière).

Il est formé par les différents fils qui forment la pointe. Habituellement, plusieurs centimètres de cette chaîne sont produits avant la détérioration du tissu et après la fin, principalement pour boucher correctement la couture.

Différentiel

Le différentiel sur une surjeteuse, également connu sous le nom de différentiel de transport, est un système d’alimentation en tissu. Il se compose de plusieurs peignes dentés, généralement métalliques, situés avant et après les aiguilles.

Ils permettent un réglage avant désynchronisé qui étire ou plie le tissu en fonction du type de tissu ou de l’effet souhaité.

Enfilage

Il s’agit de préparer la surjeteuse en faisant passer les fils dans la machine en suivant le bon chemin.

C’est un peu délicat si vous débutez et qui effraie les couturières en herbe car ces circuits peuvent sembler un peu compliqués au début. Cependant, une fois le processus compris et stocké en mémoire, l’opération ne prendra que quelques minutes.

Les fabricants attachent désormais de plus en plus d’importance à la facilité d’enfilage de leurs couturières, qui est un critère important pour de nombreuses couturières. Ils proposent des schémas simplifiés et des codes couleurs pour rendre le premier filetage le plus fluide possible. Certains vont même jusqu’à proposer des DVD pour suivre la procédure.

Faufiler :

Un processus de création de points temporaires pour marquer des plis ou maintenir des morceaux de tissu ensemble.

Nous disons aussi «construire».

Les copies réalisées sont souvent lâches et grossières et destinées à éviter les épinglages qui peuvent provoquer des plis et des irrégularités.

Ce processus est utilisé lorsque le montage avec des broches ne répond pas aux exigences du résultat souhaité (par exemple pliage).

Flatlock :

Flatlock peut être traduit en anglais par «couture plate». Il garantit que les coutures viennent d’un bord à l’autre. Ils peuvent être réalisés avec deux ou trois fils. Il existe différentes variantes de Flatlock à 2 fils (plus à des fins décoratives) ou Flatlock à 3 fils (large ou serré). Il n’a pas le léger surplus de tissu que l’on retrouve sur une construction overlock classique (overlock 4 fils). D’où son nom.

Il est à noter que les coutures flatlock sont moins rigides que les assemblages avec surfileuses 4 fils.

Roulotté :

C’est le terme général pour un bord roulé. Environ 3 cm de tissu sont utilisés pour les ourlets classiques. Une remorque ne consomme que quelques millimètres.

Le bord du tissu est enroulé et cousu seul.

Très utilisé sur les tissus légers pour obtenir une bordure ferme et discrète si les fils sont de la même couleur que le tissu ou sont esthétiquement agréables en choisissant une couleur contrastée.

Surfiler

Lorsque le tissu est coupé, les fils de trame ont tendance à se séparer (se démêler). Pour arrêter cette action, nous sommes nuageux. L’action des points de surfilage est d’empêcher la maille de se désintégrer du tissu.

Le point machine le plus couramment utilisé à cette fin avec une machine à coudre est le point zigzag (une variante du point de chaînette), où le point manuel est soit un point de surjet, soit un point de couverture beaucoup plus résistant.

Une surjeteuse est une machine qui excelle dans le surfilage en offrant toute une gamme de points, y compris le surjet à 3 fils bien connu.

Surjet

Piquez sur les bords d’un morceau de tissu pour éviter l’effilochage. Il existe différents types de points overlock, avec ou sans bordure, 2 fils ou 3 fils. Un point overlock à 2 ou 3 fils ne coud pas les pièces ensemble. Cela aidera à empêcher les bords de s’effilocher.

Le surjet à 4 fils, que proposent désormais la plupart des surjeteuses, est un point qui permet de joindre et de surfiler deux pièces de tissu en même temps, ce qui permet de gagner du temps et d’obtenir une finition de haute qualité.

Surjeteuse :

La surjeteuse est un type spécial de machine à coudre. Cela vous permet de couper, coudre et surfiler un ou deux tissus en une seule opération.

Cela permet aux deux tissus d’être assemblés et finis (les points de surfilage qui aident à empêcher les bords du tissu de s’effilocher). Il fournit un point de surfilage efficace et peut produire des points extensibles, ce qui le rend particulièrement adapté aux matériaux extensibles comme le jersey.

Les surjeteuses modernes fournissent une alimentation différentielle qui étire ou plisse le tissu en fonction du type de tissu traité et de l’effet souhaité.

Zigzag

C’est le point machine le plus couramment utilisé pour surfiler un bord de tissu si vous n’avez qu’une machine à coudre et pas de surjeteuse.

Il existe différents types pour différentes applications; Le zigzag classique le plus couramment utilisé pour la finition, le zigzag satiné principalement décoratif et le

Point zigzag en 3 étapes pour les matériaux qui ont tendance à se plisser ou à devenir extensibles.

L’inconvénient de ce type de point est qu’il doit être coupé avec des ciseaux pour couper l’excédent de tissu. La coupe doit être aussi précise que possible.

Trop près et on coupe le fil de couture, trop loin on laisse trop de tissu, ce qui peut être inesthétique et inconfortable (dans le cas d’un vêtement).

C’est généralement l’alternative la plus populaire si vous n’avez pas de surjeteuse.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Scroll to Top